CIE ALPHA-OMEGA

Directeur Artistique: Guillaume Payen-Ascone

Prochainement

C'est mon patrimoine 2019
Crédit: Laureen Keravec

Projet In-Situ au Musée Yvonne Jean-Haffen

ibrida-ON 8

Création: Clepsydre 

Ibrida-BS 6

Création: Mahila

dernièrement

WORK IN PROGRESS L’Art est dans la ville

Cette performance artistique n’a pas de nom véritable, il s’agit d’un « WORK IN PROGRESS » qui permet de découvrir des talents venus d’univers différents dans un projet commun. Ces quatre professionnels de la danse seront accompagnés de quatre amateurs pour valoriser le travail de transmission. Le mouvement n’a pas de limite : il est lui-même espace, énergie et temps. Une multitude de possibilités s’ouvrent aux danseurs ainsi chaque représentation sera unique. Un moment éphémère : les spectateurs comme les artistes seront dans la surprise du moment.

Bon voyage !

IBRIDA La déshumanisation

Créature étrange, Ibrida est une fiction sur la déshumanisation. Inspiré de l’hybridation, mélange de deux entités, on y trouve sur scène le chaos que représente la vie sans cette trace d’humanité. Un corps hybride aux multiples facettes nous rappelant l’existence même du sensoriel. Un Adam et Ève « underground »: ces hybrides errent entre vie terrestre et espace de l’infini. Tant de mystère résulte dans cet être étrange. Fruit d’une génétique inconnue, Ibrida est l’ovni d’un monde trop insipide. Une force sombre cherchant son existence dans la lumière.

C’EST MON PATRIMOINE 2019 En hommage à l’artiste Yvonne Jean-Haffen

C’est mon patrimoine est un projet du Ministère de la Culture qui à pour but de sensibiliser les jeunes des quartiers prioritaires au Patrimoine de leur ville. Pour cette deuxième édition dinannaise, c’est la danse qui sera de nouveau au rendez-vous. Cette fois-ci, le chorégraphe Guillaume Payen-Ascone s’intéresse à mettre en scène un parcours de danse théâtre au sein même de la Maison de la Grande Vigne, Musée officiel de l’artiste Yvonne Jean-Haffen. Un tableau vivant mêlant mouvement et poésie, les 7 jeunes participants vont nous faire découvrir le Musée sous une autre forme.

Guillaume Payen-Ascone
Guillaume Payen-Ascone

cie alpha-oméga

« Depuis longtemps, je m’interroge sur les limites du mouvement, dans sa forme abstraite, en passant par ses origines, son moteur et l’histoire qu’il nous raconte.
Le mouvement n’a pas de limite en mon sens, il est unique, sincère tant qu’il reste dans la spontanéité du geste. J’aime travailler sur l’aspect de déstructuration des mouvements linéaires, ce qui apporte à ma danse ce paradoxe que j’appelle « d’animalement humain ». L’animal est spontané, dirigé par des pulsions, des ressentis et des humeurs… Dans cette société ou l’on essaye de devenir de plus en plus droit, je préfère de loin l’instinct animal qui sommeille en nous. Un hybride qui joue sur différents tableaux émotionnels et énergétiques. Mon premier solo « Instant de songe » parler justement de cet être venu d’ailleurs. En cela, ma gestuelle est une recherche constante d’opposition, de spirale, de chute, de rebond, de résistance et d’articulation. Je ne suis pas dans le mouvement beau, la beauté vient par l’intention sincère qu’on met derrière le geste. Raconter une histoire ne m’a jamais intéressé, je travaille sur des thématiques vécues ou non tout en restant dans l’abstrait. Il est enrichissant de permettre aux danseurs et aux spectateurs, d’ouvrir les portes de l’imaginaire et de l’interprétation.
Le nom de la compagnie, Alpha-Oméga, est une interrogation sur la vie. Ces symboles, côtes à côtes, représentent le paradoxe de la vie. « Tantôt le début, tantôt la fin, tantôt l’éternité » . J’ai associé dans ces contradictions ce que l’Homme possède de plus puissant dans ce monde : la création. L’être humain est lui-même une création, qu’elle soit spirituelle ou le fruit d’une alchimie, c’est incontestable. L’âme créatrice laisse des marques dans le temps : Elle symbolise notre histoire. Ce n’est pas au hasard que la compagnie s’est fondée au sein des Pays de Dinan, « Ville d’Art et d’Histoire » et ouvre bien entendu ses bras pour tous les échanges artistiques. Cie Alpha-Oméga souhaite permettre à la danse de vivre partout où on ne l’attend pas. Celle-ci s’attache au travail de transmission, de création, de performance et de sensibilisation…